DSI : finaliser une quarantaine de projets d’ici fin 2020

Publié le

Depuis le début de l'année, beaucoup de choses ont été mises en place pour que les deux infrastructures informatiques se parlent. Le point avec Raymond Natter et Nathalie Reins, directeurs des systèmes d’information du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

Même si la généralisation du télétravail a entraîné une surcharge d’activités conséquente, le confinement et la crise sanitaire n’ont pas gelé les projets, assurent les deux directeurs. "Les agents chargés des études sur les applications numériques ont poursuivi le travail à distance", explique Nathalie Reins. "En revanche, les prestataires n'ont pas pu venir installer et paramétrer les outils comme convenu, ce qui a un peu décalé certains projets". Cela explique par exemple le report de la migration du système d'information routier à septembre.

Faciliter le travail des agents

De nombreux éléments facilitent déjà le travail des agents des deux Départements : un wifi commun sur tous les sites départementaux, un espace collaboratif puis un portail interne CeA, un annuaire commun, des partages de fichiers sur les serveurs publics, etc. Pour harmoniser l’environnement bureautique, les postes informatiques bas-rhinois ont migré sous Office 2016.

Les équipes avancent aussi sur des projets qui paraissent moins essentiels mais n’en sont pas moins attendus. C’est le cas, par exemple, de l’accès aux copieurs des deux collectivités. "C’est agaçant pour les collègues qui ont régulièrement besoin d’imprimer, reconnait Raymond Natter. Il nous revient de faire aboutir ces projets sans attendre pour faciliter le travail des agents. Le projet est bien avancé."

Interconnexion téléphonique dès octobre

Une quarantaine d’autres projets seront finalisés d’ici la fin 2020, pour permettre à la CeA de fonctionner en janvier. "Les centres téléphoniques seront interconnectés dès octobre", estime Raymond. Il suffira alors de taper le nom de son interlocuteur sur le clavier téléphonique ou son numéro abrégé en y ajoutant le suffixe du Département. "Un numéro unique d'appel renverra automatiquement vers les standards des deux Départements", explique aussi Nathalie. L’adresse mail alsace.eu est prête à être déployée, dès que les présidents donneront leur feu vert, sans doute à partir du 1er janvier."

Quant aux 250 applications présentes dans chacune des collectivités, le travail de convergence se poursuit. Dans des domaines tels que la gestion financière, les affaires juridiques, la gestion des services de l’Assemblée, les marchés publics ou les inscriptions aux formations, les services ont tout de suite travaillé à une solution unique.

Un accès croisé très complexe

"Il existe des applications qui n’ont pas besoin de converger, ajoute Nathalie. Les archives départementales par exemple, mais aussi le Vaisseau ou le château du Haut-Koenigsbourg qui n’ont pas d’équivalent dans l’autre Département."

Pour d’autres, il faudra attendre que la réorganisation des services soit plus avancée. C’est le cas de la plupart des applications, notamment les systèmes d’information (SI) des ressources humaines. "Les deux SI resteront en place pendant quelques temps encore, mais en attendant, il faudra permettre aux cadres d’accéder à ces 2 environnements afin qu’ils puissent gérer l’ensemble de leurs équipes" explique Raymond.

70 applications, même si elles ne convergeront pas au 1er janvier, devront être accessibles par les agents des deux Départements. "Cet accès croisé demande beaucoup de travail à nos équipes, souligne Nathalie. La démarche d'identification est très complexe car chaque logiciel répond à des critères d'authentification différents qu’il faut traiter au cas par cas."