Plan ARBRE : des mesures fortes en faveur du développement de l’arbre

L’arbre est un élément essentiel des paysages alsaciens, il est essentiel à nos forêts et un véritable pilier de notre économie locale décarbonnée. La Collectivité européenne d’Alsace s’engage avec le Plan ARBRE pour favoriser son développement et lutter contre le changement climatique.

Le Plan ARBRE repose sur 3 axes majeurs :

  • Agir en milieux urbains et ruraux pour préserver et encourager la présence des arbres
  • Accompagner les acteurs de la forêt pour faire face aux enjeux climatiques
  • Valoriser les filières locales du bois et appuyer la plantation de forêts d’avenir d’Alsace

La mise en œuvre du Plan Arbre se décline en actions directement auprès des citoyens et communes, mais également de manière plus approfondie par le dispositif GERPLAN qui lie étroitement les territoires à la Collectivité européenne d’Alsace dans un échange d’expériences et de cofinancement.

Agir en milieux urbains et ruraux

Les routes départementales : des engagements et un partage des actions en faveur de la biodiversité

On compte 31 493 arbres d’alignement et plus 5 000 hectares de dépendances vertes le long des voies départementales. Avec sa "Charte de la biodiversité", la Collectivité européenne d’Alsace s’engage à maintenir et valoriser la canopée des routes par des actions menées quotidiennement par ses agents.

Renforcer les Espaces Naturels Sensibles (ENS)

Le Schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles de la Collectivité européenne d’Alsace est fondé sur les schémas préexistants. Sa refondation à venir permettra de fixer des objectifs ambitieux de préservation des espaces naturels à l’échelle du territoire alsacien et de renforcer ces espaces d’information et de sensibilisation à la nature.

Renforcer la présence de l’arbre en ville

Les arbres et vergers disparaissent progressivement au profit de la densification bâtie.

  • Le Code de l’urbanisme permet de valoriser "des ensembles boisés à préserver ou à créer". Grâce à l’appui de l’ATIP, la Collectivité européenne d’Alsace produira des éléments sur ce sujet porteur d’enjeux

  • Par le dispositif des îlots de fraicheur urbains, la Collectivité européenne d’Alsace veut transformer profondément les cours de collèges et les espaces extérieurs d’EHPAD pour en faire des lieux de lutte au réchauffement climatique et améliorer le confort de tous. Voté le 17 janvier 2022, 1,5 millions d’euros sont déployés dans ces établissements sur ce sujet spécifique et un marché de recherche et développement avec le CEREMA viendra appuyer l’expertise locale de l’arbre en ville

Accroître la présence des vergers ruraux

  • La Collectivité européenne d’Alsace poursuit son travail avec les associations de vergers. La fédération des producteurs de Fruits du Bas-Rhin délivre par exemple au nom de la Collectivité européenne d’Alsace 800 arbres par an et elle forme les personnes destinataires de la subvention (16 €/arbre)

  • Les vergers peuvent répondre aux enjeux de production alimentaire en ville. Cela demande un soutien aux établissement de valorisation des fruits et des métiers du verger. La Collectivité européenne d’Alsace soutient les initiatives associatives permettant de créer des séchoirs ou pressoirs à fruits

Associer la naissance d’un enfant à la plantation d’un arbre

"Une naissance, un arbre" est liée au rôle que tient la Collectivité européenne d’Alsace dans l’accompagnement des naissances au titre de sa compétence PMI (Protection Maternelle Infantile), elle s’engage à planter autant d’arbres qu’il y a de naissances. Actuellement une expérimentation du dispositif est réalisée sur la moitié nord du territoire alsacien.

Les Arbres Remarquables, une implication citoyenne en faveur des arbres

Les Arbres Remarquables sont répertoriés sur une page web dédiée grâce à une démarche participative associant les citoyens. 718 arbres sont identifiés à ce jour.

  • Il s’agit de renforcer leur visibilité par l’édition d’un livre, la réalisation d’un film et l’établissement de parcours touristiques sur cette thématique.

  • Il s’agit aussi de participer au financement des élagages et animation d’un groupement d’organismes volontaires pour la préservation des arbres dits têtards ou trognes, spécifiques à notre territoire. Avec leurs nombreuses cavités, ils participent à la richesse de la biodiversité, au maintien des berges le long des cours d’eau et à l’embellissement du paysage.

Accompagner les acteurs de la forêt pour faire face aux enjeux climatiques

Expérimenter de nouvelles pratiques culturales adaptées au climat et aux nouveaux parasites

L’Alsace fait face à des enjeux importants dans l’évolution du climat et des parasites de l’arbre. Ces difficultés se sont ajoutées en 2020 à une sécheresse historique et à la crise sanitaire.

  • Accroître l'emploi du bois énergie et du bois isolant s’il est local
  • Accompagner la replantation de nos forêts avec un soutien particulier en direction des forestiers et des communes forestières
  • Initier des espaces forestiers non mono-spécifiques pour expérimenter des alternatives aux essences forestières existantes
  • Soutenir l’association Verexal (VERger EXpérimental d’ALsace) qui constitue le "service recherche et développement" de l’arboriculture alsacienne. Elle expérimente de nouvelles variétés et teste des porte-greffes de fruitiers, etc

Maintenir l’équilibre faune sauvage / gestion forestière

  • Aide aux communes pour la reforestation, en tenant compte de la pression du gibier. Un Comité des Forêts d’Avenir d’Alsace accompagne les projets de plantation en forêt des communes pour assurer une régénération naturelle et la plantation d’essences adaptées au changement climatique. 1 million d’euros y est consacré jusque 2023

  • La Collectivité européenne d’Alsace a développé la filière du gibier local en restauration collective pour servir en collèges, en EHPAD et hôpitaux un à deux repas en cantine avec du sanglier ou du cerf pour valoriser les circuits courts et proposer de la nourriture de qualité

La coordination de la desserte des massifs

Propriétaire des routes nationales et départementales, la Collectivité européenne d’Alsace initie la coordination des acteurs institutionnels de la desserte externe des massifs forestiers pour faciliter leur exploitation. Sa réalisation s’appuie sur un diagnostic par une concertation des acteurs.

Expérimenter la mise en place d’une Brigade Verte au Champ du Feu

Pour un respect accru des espaces naturels, les Brigades Vertes sont déjà présentes auprès des communes du sud de l’Alsace. Ces brigades surveillent les espaces ruraux et citadins et veillent au respect des règlements et arrêtés pris par les maires dans le cadre de leurs pouvoirs de police rurale.

Valoriser les filières locales du bois et appuyer la plantation en forêt

Soutenir le bois local dans les marchés de la commande publique

Fédérer autour de la Collectivité européenne d’Alsace les acteurs publics et privés engagés dans des projets ayant recours au bois local.

Le Programme Pluriannuel d’Investissement de la Collectivité européenne d’Alsace investit fortement en construction de collèges, cela génère environ 120 millions d’euros HT de marchés publics intégrant le bois. En complément, un recensement des projets bois à l’échelle de l’Alsace a permis d’identifier l’ensemble des acteurs publics ayant des projets à forte valeur ajoutée bois d’ici 2026. Dans l’objectif de participer à une meilleure organisation locale de la filière, la Collectivité européenne d’Alsace s’engage dans des actions concrètes de développement économique local.

Contribuer à l’émergence d’une marque ou label du bois d’Alsace

La marque Alsace, portée par l’ADIRA, décline un label spécifique à la transformation de produits en Alsace. Elle s’appliquera à la filière du bois. Cela permettra aux entreprises d’augmenter leur visibilité sur le marché local, tout en valorisant les débouchés du bois alsacien.

Associer l’arbre aux cultures et à l’élevage

  • Création d’un groupement de recherche avec la Chambre d’Agriculture d’Alsace, l’AVA et le CIVA. Il a pour mission le conseil technique aux agriculteurs et l’accompagnement afin de mieux appréhender l’apport de l’arbre à la culture viticole

  • Pour l’agroforesterie en élevage, la Collectivité européenne d’Alsace collabore à un programme transfrontalier (INTERREG KLIMACO)